Conjugaison horizontale

Une histoire pour retenir les terminaisons de la conjugaison

Chaque année j’observe à quel point il est compliqué pour la plupart des élèves de retenir les terminaisons en conjugaison. C’est la raison pour laquelle j’ai, l’an passé, voulu tester la conjugaison horizontale, une approche qui met davantage en avant. J’explique dans cet article ma démarche.

Néanmoins, je n’ai pas été complètement satisfaite. Beaucoup d’élèves ne retenaient toujours pas les terminaisons … Alors j’ai cherché sur internet une solution ! Je suis tombé sur le site de multimalin qui propose des histoires mais cette méthode présente 2 « inconvénients » pour moi : la méthode est payante et surtout cette méthode se base sur une approche traditionnelle de la conjugaison (et non horizontale). Je suis ensuite tombée sur ce super site qui propose de très belles images mentales, en conjugaison horizontale. De là a germé l’idée de créer une histoire qui permettrait aux élèves de retenir les terminaisons. J’ai repris sur ce site l’idée de l’écureuil en forme de « ons » qui rentre dans son nid interdit au serpent et celle de l’abeille avec sa fleur en forme de « ez » qui rentre dans sa ruche interdite au serpent. J’avoue que je ne suis pas peu fière de mon histoire que j’ai intitulée « Le sorcier de la forêt »!

J’ai fait illustrer cette histoire par mon oncle (merci tonton !) : 1 dessin pour chaque pronom avec des personnages-lettres qui représentent les terminaisons possibles avec chaque pronom. Pour « il », j’aurais pu rajouter le Crabe puisque le verbe vaincre et convaincre se terminent par un c. J’ai pour l’instant décidé de ne pas en faire mention car il ne s’agit que de deux verbes.

J’ai présenté cette histoire en première période avec mes CE2, CM1 et mes CM2. Pour qu’ils s’approprient l’histoire, je leur ai distribué les vignettes qu’ils ont collées à la manière d’un lapbook pour recréer un livre. En dessous de chaque vignette, ils ont récrit une phrase reformulant ce qu’il se passe dans l’histoire, le but étant qu’ils connaissent l’histoire par coeur pour pouvoir, par la suite, la remobiliser en situation de conjugaison tout au long de l’année. Pour les CE2, cette phase prend plus de temps.

Vous trouverez en dessous l’histoire ainsi que les images qui peuvent être projetées, affichées et les vignettes pour les élèves. Bien entendu, ce travail est soumis au droit d’auteur.
N’hésitez pas à me faire un retour, surtout si vous l’utilisez cette année !

Un commentaire sur “Une histoire pour retenir les terminaisons de la conjugaison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s